Le Vin

7 Place des Pêcheurs, 58400 La Charité-sur-Loire

Phone: 03 86 70 21 30

Un mirage

” Là-bas au Connemara
On n’accepte pas
La paix des Gallois
Ni celle des rois d’Angleterre ”

Reveil brutal. J’ai froid. J’ai mal. Au dos, au foie. Normal je suis sur le siège conducteur de ma voiture et ma passagère est fine et belle, pas bien épaisse, 75 cl tout au plus.
Flash. J’ai couché le marié. Fierté. Et après? Cette fille qui m’échappe, le son de plus en plus…ou plutôt de moins en moins. Puis cette bouteille de blanc, beaucoup plus bonne que la plus bonne de tes copines.
Voilà l’histoire, le puzzle est complet, super.
J’avais prévenu, je pars tôt, samedi j’ai un déjeuner de famille dans la région, à Saint Benin d’azy mon ami. Pratique les mariages le vendredi.
Top départ. Se refaire une tête, ça va, j’ai le temps. Sardou m’a gentiment réveillé, mais sans le café et les tartines. Sacré Michel !
Carte michelin numéro 319 , direction Nevers.
Je convoque John Legend et lui passe commande d’une ambiance musicale dés plus détendu. Le soleil se joint à nous, on est bien.

La route défile, Léré, D751, Sancerre, Saint Céols, les Aix d’Angillon, D12 pour rejoindre la N151. Des souvenirs de la belle journée d’hier, des amis que l’on croise qu’à des mariages, célibataires, magouilleurs, canailles ! Et puis d’autres mariés eux aussi, une petite blonde de 70 cm au milieu de leur amour, à la une, à la deux et à la tr… La sonnerie du téléphone me rappela que j’étais seul sur une route départementale, un samedi 12 Octobre, avec pour seules distractions, les chroniques de Guillaume Maurice sur France Inter.
Pensez à prendre du vin

Putain de vie connecté. Plus le temps de rêver.
Trouvez du vin. C’était donc ça. Beau challenge. Utilisons ce bon vieux téléphone puisqu’il fait le malin. Application Raisin. Pas de réseau. Chouette.

Mes esprits retrouvés, je continue mais ne vois pas bien comment trouver une bouteille qui fasse l’affaire. Je croise un supermarché, c’est tentant, mais non, mon éducation et les valeurs enseignées par mes maîtres vignerons m’interdisent d’aller lâcher un centime dans cet enfer. Les Olympiades de la médiocrité: Médaille d’or, d’argent ou de bronze. Je passe.
Un pont se dresse maintenant devant moi et un panneau indique la ville: ” La Charité sur Loire“. Seigneur, ayez pitié de moi, pauvre pêcheur, faites qu’un caviste vive ici et distribue le sang du christ à chacun. Les murs de la ville se sont alors ouverts et devant moi, dans une épaisse brume, se tenait droit comme un I, une maison de ville qui présentait en son pied, un marchand de vin qui se nommait: “LE VIN”. Amen.

La boutique est belle, pierres et poutres en bois, belles fenêtres qui laissent entrer les rayons du soleil. Toc toc toc, j’entre en faisant une petite prière.
Un peu partout des bouteilles, bien rangées, des noms que je connais, des étiquettes familières. Je respire.
Au fond de l’échoppe se tiennent deux hommes, le comptoir au centre, un devant et un derrière. On se toise, on échange des politesse.
Un petit verre ?” Cette phrase me lève soudain de mes rêveries antipathiques.
Non merci” répondis je ” c’est le matin et…
C’est un petit Alexandre Bain, cuvée La Levée
“A ok, bien finalement, il est presque 11H ça va
Le miracle. J’ai traversé un désert, combattu des ennemies par centaine et enfin, là, à La Charité sur Loire, je trouve un oasis, un petit coin de paradis ou entre deux bonjour on te sert un fabuleux vigneron. Moment de grâce.
Les langues se délient, je regarde à droite à gauche, dans les coins, il y a de la bouteille ! Dauvissat, Raveaneau, Clos de la Néor, Coche Dury, Roumier, Daguenau, Cotat…

Un mirage.

_DSC9727
_DSC9783
_DSC9740
_DSC9765
_DSC9747
_DSC9797
_DSC2406
_DSC2426